Tout commença en 1853 avec le baron Nathaniel de Rothschild qui acheta aux enchères le dénommé Château Brane-Mouton qui devient le Château Mouton Rothschild. . S’en suit son...Lire la suite

11 produits disponibles

Affichage 1-11 de 11 article(s)

Tout commença en 1853 avec le baron Nathaniel de Rothschild qui acheta aux enchères le dénommé Château Brane-Mouton qui devient le Château Mouton Rothschild. . S’en suit son arrière-petit-fils, le baron Philippe de Rothschild qui pris la tête du domaine et imposa la mise en bouteille intégrale au château. Aujourd’hui ce sont les enfants de la baronne Philippine de Rothschild, Camille, Philippe et Julien qui ont repris les rênes du Château. Au fil du temps, les vins du Château se bonifient et deviennent de véritables références du

1945 est le premier millésime à en bénéficier. La première illustration fait référence à la victoire des Alliés. L’artiste Philippe Jullian a donc représenté un V de la Victoire. Chaque année, un artiste contemporain y laisse sa plume afin de reproduire une œuvre d’art originale. Sur quelques millésimes, vous y trouverez la patte de Picasso, Miró, Dali, Jeff Koons, Chagall, Andy Warhol et même le Prince Charles d’Angleterre. Rien que ça ! Vous nous direz, sont-ils libres de faire ce qu’ils veulent ? La réponse est oui ! Mais si l’on regarde de près, les thèmes sont relativement proches… la vigne, le bélier emblème du Domaine, le plaisir de la dégustation… Vous l’aurez compris, l’art est une valeur bien ancrée chez Mouton Rothschild. Le mot de la fin, c’est en 1973 que le Château Mouton Rothschild est reconnu au rang de

Situation géographique du domaine

Mouton Rothschild se situe sur l’une des appellations les plus prestigieuses de Bordeaux à

Les vins du domaine

Mouton Rothschild est un vin qui ne passe pas inaperçu lors d’une dégustation. Son cépage phare est le

Notre plus jeune millésime est le Mouton Rothschild 2017. Au nez, vous retrouverez des notes de prunes, de cerises et de violettes confites. Ce vin vous demandera un peu de patience si vous souhaitez retrouver des notes de pain grillé et de cannelle. En bouche, une explosion de fruits noirs et d’épices s’associeront pour vous laisser sur une longue finale. Une année seulement sépare les millésimes 2009 et 2010, pourtant la dégustation est de taille. Le 2009 de son côté exprime des parfums de sous-bois, de terre et de champignons. Sa finale s’exprimera davantage sur une texture de confiture aux fruits noirs. Le millésime 2010 révèle à son tour des notes de fruits mûrs et de cuir. La bouche procure des tanins solides qui rend à ce millésime son style unique et corsé. N’oublions pas les millésimes 1985 et 1993, deux bouquets aromatiques riches et bien développé ! À son apogée!