Mai 22, 2019

Les femmes à l’honneur !

C’est bientôt la fête des Mères ! Et pour l’occasion, on avait envie d’utiliser ce prétexte pour vous parler de quelques grandes dames qui font le vin en famille, en Bourgogne ou ailleurs : elles bichonnent leurs vignes, élèvent le vin, suent sang et eau toute l’année pour offrir à chaque millésime un nouveau bébé, qu’on déguste avec plaisir. Alors… merci les filles !

Domaine Virginie Taupenot

Domaine Taupenot-Merme : Virginie Taupenot est viticultrice, mère de deux enfants et Présidente de l’association Femmes & Vins de Bourgogne depuis 2008… C’est dire si ses journées sont longues ! Et pourtant elle ne se départi jamais de sa bienveillance et prône la complémentarité et la solidarité au sein de l’association qu’elle préside. Elle et son frère Romain cajolent la vingtaine d’appellations du domaine familial Taupenot-Merme, répartis sur 13 ha en Côte de Nuits et Côte de Beaune. Ils ont même, en plus de leurs Corton, Charmes et Mazoyères-Chambertin, une partie du célèbre Clos des Lambrays, une petite rareté !

Domaine Lamarche : Nicole et Nathalie Lamarche

Chez les Lamarche, on demande les filles ! Car oui, le domaine Lamarche, qui est établi à Vosne-Romanée depuis cinq générations, porte le nom de François, mais depuis son décès en 2013, ce sont bien les filles de la famille qui ont repris le flambeau. Nicole est en charge de la viticulture et de la vinification depuis 2007, tandis que Nathalie, sa cousine, gère la partie commerciale et administrative. Le domaine fait 11 ha et compte l’un des monopoles les plus prestigieux en Bourgogne : le Grand Cru La Grande Rue !

Domaine Zélige-Caravent : Marie Michel

Zélige-Caravent, c’est un vignoble de 23 parcelles éparpillées dans la garrigue, travaillées en bio-dynamie par Luc Michel et sa compagne Marie. Marie est peintre et mélange au quotidien ses pinceaux avec les ciseaux pour la taille des vignes. Un travail d’orfèvre quand on sait si bien manier les matières ! Et si Luc Michel, est bien le vigneron de ce domaine, il revendique l’influence de trois générations de femmes qui ont œuvré avec lui : sa grand-mère, pour la patience et la persévérance, sa mère qui a pour lui le rôle de passeur, d’intermédiaires entre les générations, et bien sûr sa femme Marie. C’est une belle histoire de famille pour ce domaine des terroirs du Pic-Saint-Loup. Une histoire qui nous touche et que nous avions envie de vous raconter !

Domaine Matrot : Adèle, Elsa et Pascale Matrot

Le Domaine Matrot jouit d’une belle réputation, et la nouvelle génération est en marche : Adèle et Elsa, les deux filles de Thierry et Pascale Matrot sont aux commandes du Domaine. Elsa rejoint le domaine en 2008 après avoir décroché son Diplôme Universitaire en viticulture-œnologie, et Adèle la rejoint en 2010 après un Mastère Spécialisé en Commerce des Vins. Complémentaires, les deux sœurs ont appris en famille, et c’est en famille qu’elles vinifient et poussent leurs vins vers toujours plus d’élégance !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

fr_FRFrench
fr_FRFrench