Mar 23, 2020

Histoire et Portrait : le Domaine du Vieux Télégraphe

Le Domaine du Vieux Télégraphe est une institution familiale de Chateauneuf-du-Pape : La famille Brunier est à la tête du Domaine depuis 1891 et a vu se succéder six générations successives. Nichées sur le plateau de la Crau, les vignes s’épanouissent sur un terroir idéal, constitué d’une épaisse couche de galets roulés, qui marque les vins d’une minéralité propre à Chateauneuf-du-Pape ! Et pourtant, à la naissance du Domaine, un terroir de galets roulés comme La Crau, c’était loin d’être l’idéal. Le problème ? Trop de densité et donc un sol ingrat, incultivable. Alors lorsqu’Henri Brunier fait don à son fils Hyppolyte de parcelles sur ce lieu-dit… bonjour le cadeau ! Mais ce dernier plante courageusement ses premiers ceps, à l’instar de Claude Chappe, inventeur du télégraphe optique, qui creusa aussi ce sol en 1821 pour installer une de ses tours-relais. Il n’en fallait pas plus pour que le fils d’Hyppolyte Brunier, Jules, décide de baptiser le Domaine… du « Vieux Télégraphe », comme un clin d’œil à ceux qui, avant eux, ont foré ce sol difficile. 

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Henri Brunier, deuxième du nom, reconstitue le Domaine, le reconstruit et l’agrandit. On passe à 55 Hectares de vignes et un style de plus en plus affirmé pour le Domaine du Vieux Télégraphe, qui lui vaudra d’attirer de plus en plus l‘attention des amateurs du monde entier. Au début des années 80, Henri passe la main à Frédéric et Daniel, ses deux fils. Désireux de s’aventurer hors de leur jardin de Chateauneuf-du-Pape, les deux frères vont rechercher et exploiter ou co-exploiter des terroirs sur le Vaucluse et le Ventoux, sur Gigondas et au Liban, dans la Beqaa Valley. Frédéric et Daniel guident aujourd’hui leurs fils respectifs Nicolas et Edouard – la sixième génération de Brunier à la tête du Domaine – et leur transmettent les secrets du chaud plateau de la Crau, des lieux-dits Pignan, La Roquète ou Piedlong ! Et des secrets, ils en ont forcément pour réussir à sortir des cuvées très équilibrées dans des conditions aussi incroyables : Climat brûlant, mistral, sols ingrats, aucune irrigation possible,… que de contraintes pour les hommes, mais que de magie lorsqu’on additionne tout ces éléments qui font la personnalité d’un terroir et que l’on goûte un vin vibrant dont il est issu !

La famille Brunier porte la conviction de l’agriculture biologique sur son Domaine. Son souhait est de demeurer au zéro résidu de pesticide dans les vins et d’empêcher toute pollution extérieure. Pour eux, le recours aux produits phytosanitaire n’est pas obligatoire, et ne doit pas être systématique ! D’autres techniques donnent de bons résultats et permettent d’obtenir un fruit sain ! Pas de recette-miracle : à chaque millésime, à chaque vin, on efface tout et on recommence : égrappage ou non, fréquence de remontage, contrôle des températures, pigeage, durée de fermentation,… les équipes du Vieux Télégraphe observent, jaugent, adaptent et font tout pour être au plus juste reflet du millésime et du terroir !

Les vins du Domaine Vieux Télégraphe sont à retrouver et à commander sur notre site de vente en ligne : https://www.caves-carriere.fr/boutique/2041-vieux-telegraphe

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

fr_FRFrench
fr_FRFrench