Juil 02, 2020

Alvina Pernot, féminisme, jeunesse et ambition !

La boutique des Caves Carrière a eu la chance d’intégrer le tout premier millésime d’Alvina Pernot. Nous sommes allés à la rencontre de la jeune femme, direction Puligny-Montrachet, où elle et son mari, ont créés leur propre domaine et négoce. Premier millésime, gestion du confinement et ambitions pour les années à venir, le couple nous raconte tout, ou presque ! 

Après une maitrise en Droit des affaires et un master en commerce international des vins et spiritueux en poche, Alvina Pernot rejoint son mari Philippe Abadie pour le seconder dans sa brasserie beaunoise. En 2016, avec une idée bien précise en tête, la jeune femme intègre une formation technique de la viticulture dans le but d’acquérir des notions en œnologie et gestion de la vigne, et ainsi obtenir la capacité professionnelle agricole. Si au départ elle suit les traces de son père au domaine Paul Pernot, très vite elle ressent l’envie de se lancer à son compte. Accompagnée de Philippe, la brasserie revendue, ils créent ensemble leur négoce et propre domaine sous le nom de Alvina Pernot.

Si elle n’a pas complétement coupé avec le domaine familial – elle y travaille toujours en matinée – la jeune femme consacre tout son temps à son entreprise, ainsi qu’à ses vignes. En effet, le jeune couple exploite 2 vignes – au bout du jardin – de A à Z. L’autre partie des vins étant constituées par l’achat de moût de raisin au domaine Paul Pernot ainsi que chez d’autres domaines voisins, avec qui le couple a mis en place un système d’échange et de partenariat à long terme. (comme leur Puligny-Montrachet 1er Cru Les Caillerets)

En 2018, Alvina et Philippe signent leur premier millésime, avec notamment leur Puligny-Montrachet La rue aux Vaches ; unique appellation travaillée de vigne en cave. Un millésime bien accueilli : « J’ai su m’imposer, et les clients m’ont réservé un bel accueil. La mentalité vigneronne ancrée ici est particulière vis-à-vis des femmes, mais je n’ai, jusqu’ici, rencontré aucun problème dans la gestion de mon entreprise. Et j’ai la chance d’avoir un mari très ouvert sur le sujet » explique Alvina. Rappelons que c’est d’ailleurs Philippe, qui a tenu à s’effacer et à mentionner uniquement le nom de sa femme sur les étiquettes. 

Pour 2019, la gamme compte 13 appellations au total et se présente comme très prometteuse. « Pour 2019 on a eu un peu peur, car on prenait des degrés importants très rapidement. Mais finalement on ressort avec de beaux équilibres, pour un millésime atypique.  Certains vins seront un peu plus chauds que ce qu’on a l’habitude d’avoir en Bourgogne ».

Les vendanges 2020 approchantes, le couple prévoit de s’y atteler assez tôt, entre le 20 et le 25 aout. Un choix fait à deux, comme pour toutes les décisions, au travail, comme à la maison. « La date de vendange est une des choses les plus dures sur lesquelles se décider, on a peur de se tromper, et de gâcher l’année de travail écoulée… » confie la jeune femme

Alors que nous sortons à peine de la crise sanitaire, Alvina et Philippe confirment que la période de confinement n’a rien changé à leur quotidien. Au contraire, ils ont pu continuer à vendre leurs bouteilles, – principalement à l’étranger – prendre un peu plus de temps pour eux et s’atteler à leurs projets à venir. En effet, 2020 amorce un grand changement puisque le couple attend le permis de construire pour une cuverie de 600 mètres carrés. Ce qui leur permettra d’acheter du raisin, plutôt que du moût, et donc de vendanger par eux même. « Si aujourd’hui nous produisons 15 000 bouteilles, à terme nous ne souhaiterions pas dépasser la barre des 60 000. Nous tenons à garder nos valeurs et engagements d’une structure familiale et artisanale » conclut Philippe.

Retrouvez les vins Alvina Pernot aux Caves Carrière, 12 rue de Skopje ou sur www.caves-carriere.fr/boutique.

Vous aimerez aussi

Nothing Found.

Apologies, but no results were found for the requested archive.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

fr_FRFrench
fr_FRFrench